Présentation

Au moment où la figuration est à l’honneur dans les années 1980, Marc Garneau se développe un langage mi-figuratif, mi-abstrait, résolument ancré dans les mouvements qui le précèdent, soit l’automatisme québécois et l’expressionnisme abstrait américain. Empreinte de l’atmosphère de la jeunesse de l’artiste vécue à Thetford Mines, la peinture de Garneau présente un caractère minéral; certains tableaux rendent hommage à cette magnifique ambiance de roses profonds et de mauves qui colorent les terrils de la mine d’amiante au soleil couchant. Il existe dans le travail de l’artiste des correspondances entre un monde du dessus de la terre et un monde du dessous. La palette de couleurs est souterraine et la lumière irradie dans la transparence des éclats des pierres naturelles, du cuivre et des métaux précieux.

Biographie

Originaire de Thetford Mines, le peintre et graveur Marc Garneau a fait ses études en arts plastiques à l’Université Concordia (B.A., 1979; M.F.A, 1984). Il a remporté des bourses du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et lettres du Québec. En 1997, il remportait le Grand Prix de la Biennale du dessin, de l’estampe et du papier-matière du Québec. Au cours des 30 dernières années, l’artiste a réalisé plus de 50 expositions individuelles dans plusieurs villes du Québec et en Europe.

Il est représenté dans les collections de plusieurs institutions publiques, dont le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée d’art de Joliette, le Musée d’art de Saint-Laurent, la Winnipeg Art Gallery, la Banque d’œuvres d’art du Québec. Ses œuvres sont particulièrement recherchées pour les collections d’entreprises. Il figure également dans de nombreuses collections privées tant en Amérique du Nord qu’en Europe.

Démarche

Selon que l’artiste crée en ville ou à la campagne, les lieux l’inspirent chaque fois de façons différentes. Les objets qu’il y trouve et les outils qu’il emploie ou qu’il garde depuis longtemps sont porteurs des charges affective et émotionnelle des réminiscences ou d’événements importants de sa vie.

La campagne est alors une source d’inspiration pour le travail par l’élément du feu. Le bois est brûlé, gravé, afin d’en dégager tous les substrats. La matière est éprouvée, analysée jusqu’à l’épuisement de ses possibilités.

Marc Garneau s’intéresse aux objets pour eux-mêmes, comme porteurs de sens caché. Il est très proche de la matérialité des choses ; les bois brûlés, les papiers qu’il thésaurise et manipule dans ses constructions graphiques, sont comme autant de morceaux d’un puzzle, d’une vie à reconstituer.

 

Les tableaux s’affichent comme des espaces d’expérimentation constitués de diverses surfaces de couleurs, de morceaux de toile découpés et collés, de bois brûlés, d’objets trouvés auxquels s’ajoutent diverses incisions, superpositions, grattages. Abandonnant le pinceau pour les outils de menuisier (un métier qu’il a d’ailleurs pratiqué), le fer du forgeron, le ciseau, le burin, etc., Marc Garneau vise non seulement les virtuosités techniques de ces détournements, mais laisse ainsi une ouverture à l’imprévisible. Chaque œuvre révèle en soi ses propres tensions, ses propres contrastes, dans un ensemble cohérent.

Contact

Heures d’ouverture

Du 6 octobre au 17 décembre 2017

Du mercredi au dimanche de 11h à 18h

Entrée libre

 

Nos bureaux sont ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.


Pour rester à l'affût de nos événements:

Isabelle de Mévius
Directrice générale et artistique

Roger Lupien
Directeur administratif

Anne Sophie La Haise
Adjointe coordonnatrice


 Pour les visites de groupe, veuillez nous contacter au (438) 384-1700, ou via info@1700laposte.com
Merci de noter que le 1700 La Poste n’est pas disponible pour la location.