Pour sa deuxième exposition, le 1700 La Poste est heureux d’accueillir dans ses espaces les œuvres de la sculpteure québécoise Violette Dionne.

L’exposition Cocyte inc. se veut un commentaire sur notre époque et ses mécanismes, à la lumière des temps anciens et sur ce qu’ils peuvent nous donner à réfléchir nos problématiques sociales actuelles. D’où le titre satirique de cette exposition qui rappelle la chosification (inc.) du sacré (la mythologie grecque voulant que Cocyte soit un des principaux fleuves des enfers). Une démarche, donc, à mi-chemin entre le mythe et le réel  ; une invitation à plonger dans un monde se situant au carrefour de l’irrévérence et de la délicatesse d’un regard humaniste sur les corps en action.

Biographie

Violette Dionne est née en 1959 à Québec. Elle complète une Maîtrise en arts plastiques à l’Université du Québec à Montréal en 1988. Au cours de séjours en Europe, elle se familiarise avec l’art roman et gothique dont elle s’inspire abondamment jusqu’au milieu des années 1990, prenant par exemple plaisir à pasticher la statuaire religieuse (Travers saints, Galerie Optica, 1988). Son art traite de l’humain et cherche à le représenter en mêlant gravité et humour (Toutes proportions perdues, Galerie d’art d’Outremont, 2002). Sculpteure polyvalente, elle a travaillé le bois, la pierre et le béton avant de s’adonner presque exclusivement à la céramique. Au cours des quinze dernières années, l’artiste a réalisé nombre d’œuvres d’art public.

De 1988 à 2010, son travail a fait l’objet d’une dizaine d’expositions individuelles. Ses œuvres ont en outre été montrées au Canada, en France et en Suisse. Sa plus récente exposition, Figures anciennes et nouvelles, a eu lieu au Musée des maîtres et artisans du Québec (Montréal, 2013). L’artiste vit et travaille à Montréal, où elle donne des cours de sculpture à de petits groupes d’élèves dans son atelier.

Démarche

Les sculptures — mariant tuyaux, bouches et prises d’air dans divers assemblages des corps entre eux — aménagées sur du mobilier en acier ajouré, loin de répondre à une logique aléatoire, sous-tendent au contraire une réflexion ontologique d’importance pour l’artiste : en se référant notamment au mythe de l’enfer et à sa riche iconographie, Violette Dionne propose une vision du monde actuel écartelée entre la valeur des gestes primitifs et les effets pervers de leur réactualisation, c’est-à-dire de leurs mises en forme contemporaines.

Contact

Heures d’ouverture

Du 6 octobre au 17 décembre 2017

Du mercredi au dimanche de 11h à 18h

Entrée libre

 

Nos bureaux sont ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h.


Pour rester à l'affût de nos événements:

Isabelle de Mévius
Directrice générale et artistique

Roger Lupien
Directeur administratif

Anne Sophie La Haise
Adjointe coordonnatrice


 Pour les visites de groupe, veuillez nous contacter au (438) 384-1700, ou via info@1700laposte.com
Merci de noter que le 1700 La Poste n’est pas disponible pour la location.